Au bord de la mare

Une mare bien tranquille...

Posté au bord de cette mare d'une centaine de mètres carrés, camouflés de la tête aux pieds, j'assiste dans un premier temps au balais des hélicoptères de combat! les libellules entrent en action et c'est un véritable vrombissement qui retentit aux abords de ce plan d'eau en apparence si tranquille..L'.Aeschne bleue fait son entrée: 4 ailes, un corps profilé tel un hélicoptère de combat. la prendre en plein vol est un véritable défi, tellement l'insecte est agile et rapide. Mais peu importe la difficulté, l'animal est enfin immortalisé...

Son corps atteint 67 à 76 mm de long.
Un des critères infaillibles de reconnaissance de l'espèce est facilement visible quand l'insecte est posé : la disposition des points bleus au bout de l'abdomen : les deux taches présentes sur chaque segment abdominal tendent à se rapprocher au fur et à mesure que l'on s'éloigne du thorax, puis fusionnent et forment une unique tache sur chacun des trois derniers segments.
Seul le mâle est vert-noir-bleu, la femelle n'a pas de bleu.Elle se rencontre typiquement en lisière de bois et le long des rangées d'arbres ensoleillés (même en ville), près des eaux stagnantes de toutes dimensions et de toute sorte.Les femelles pondent dans des végétaux ou sur des morceaux de bois autour de la rive. Les æschnes bleues s'approchent sans crainte de l'homme. Elles sont parfaitement inoffensivesAeschne bleue 1

 

...

Elles me survolent, passent au ras de mon filet de camouflage, me laissant plein d'admiration. Quand je pense que la larve de ce si bel insecte est tant redoutée au fond de l'eau...

Aeschne bleue 2

Mais soudain un éclair bleu passe devant mon viseur. Que dis-je...deux éclairs...ils sont en couple, c'est une véritable aubaine...C'est un oiseau qui se nourrit de petits poissons et de petits animaux aquatiques. C'est pourquoi il vit à proximité des étendues d'eau, où il peut se nourrir en abondance. Sa proie repérée, généralement depuis un perchoir, il plonge en percutant violemment la surface de l'eau et l'attrape, puis avale sa proie, tête la première, dans le sens des écailles. Sa présence atteste de la bonne qualité de l'eau. Et là, comble de bonheur, le mâle et la femelle me font l'honneur de leur présence...je me rappelle les conseils du blog photo où je suis inscrit, "ne pas déclencher tout de suite...Martin pMartin pecheur 2MpMp2Mp 4

Cela faisait un peu moins de deux heures...mais cela valait le coup d'attendre...

Si vous voulez, je vous y emmène...

Martin perche

Soudain un bruissement se fait entendre dans les joncs et roseaux. Une sorte de poule d'eau pointe le bout de son...bec. Je n'en ai jamais vues de semblables auparavant.

Elle a les pattes jaunes, de fines bandes blanches de part et d'autre du flanc et un bec gris.  En demandant à l'association ReNArd, on m'a répondu qu'il s'agissait d'une gallinule poule d'eau, espèce courante mais toujours appréciée...

Img 8259

Img 8256
Img 8253

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×